L'Eure

L'Eure prend sa source à Marchainville dans le département de l'Orne (altitude : 220 m). Après un parcours de 228,5 km, elle conflue dans la Seine à Martot dans le département de l'Eure, qui lui doit son nom. Cependant, la plus grande partie du bassin versant de l’Eure se situe dans le département de l'Eure-et-Loir puisqu’il couvre toute la moitié Nord du département. L’Eure traverse notamment Chartres, Maintenon, Nogent-le-Roi et Anet.

Les principaux affluents de l’Eure sur le territoire du SBV4R sont :

La vallée de l'Eure, du fait de son implantation Sud-Nord, constitue un couloir de remontée des influences climatiques méridionales et continentales. On y trouve ainsi 7 zones naturelles remarquables avec habitats humides : la vallée de l'Eure de Maintenon à Anet, ainsi que les vallons affluents, classés en site Natura 2000, 5 ZNIEFF de type I et 1 ZNIEFF de type II (la vallée de l'Avre).

L’Eure présente un régime hydrologique du type pluvial avec des fluctuations saisonnières de débit peu importantes. Ainsi, le débit de crue décennale (54 m3/s) n’atteint même pas 10 fois le module (6,6m3/s), ce qui est faible.
Les hautes eaux apparaissent au printemps-hiver avec des débits moyens de 8 à 11 m3/s (avec un maximum en janvier-février). Les basses eaux apparaissent en été (juin à octobre), entrainant une baisse du débit moyen jusqu’à 3,5m3/s au mois d’août, ce qui reste relativement important (histogramme ci-dessous).

L’Eure est une rivière artificialisée qui a été équipée pour une grande part au siècle dernier pour la production d’énergie hydraulique. Elle est ainsi jalonnée de nombreux ouvrages, très anciens pour certains d'entre eux. Beaucoup ont aujourd'hui perdu leur fonction première, même s'ils présentent parfois un intérêt patrimonial ou paysager incontestable. Certains de ces ouvrages, peu ou pas entretenus, ne sont plus manoeuvrables. Ils constituent autant d'obstacles au bon écoulement des eaux et des sédiments, tout comme à la libre circulation des espèces piscicoles.

Le réseau complexe de bras, de passages souterrains,  de portions bétonnées ou rectifiées est un héritage de ce passé. Les biefs façonnés entre les moulins ont une pente de seulement 0,4 m/km, les moulins totalisant une chute de 66,50 m.

Les parties canalisées ont un gabarit bien déterminé. Elles sont larges, de 10 à 20 m de large (plus larges en aval du secteur d’étude) et peu profondes (1 m, voire 2 m). Elles ont été dimensionnées, comme les organes des moulins pour déborder à un certain débit fonction du risque de crue, où les organes de sécurité sont sollicités et où le moulin est mis au chômage.

Bassin versant

Le bassin versant de l'Eure s'étend sur 4 départements différents et couvre une superficie totale de 6174 km2.

bassin de l'Eure

Etat des masses d’eau sur l’Eure Amont

Les objectifs retenus d’états des masses d’eau sont :

- HR243 « l’Eure amont du confluent du ruisseau d’Houdouenne (exclu) au confluent de la Voise (exclu). Objectifs : atteinte du bon état écologique et du bon état chimique en 2015.

- HR246A « l’Eure amont du confluent de la Voise (exclu) au confluent de la Vesgre (exclu). Objectifs : atteinte du bon état écologique et du bon état chimique en 2027

- HR246B "L'Eure du confluent de la Vesgre (exclu) au confluent de l'Iton (exclu). Objectifs : recouvrer le bon état global en 2027 (principalement pour cause de pollutions aux pesticides).

Atteindre le bon état écologique de l'Eure suppose d'améliorer la qualité des eaux superficielles et souterraines, en limitant les pollutions d'origine domestique, agricole et industrielle, de restaurer la continuité écologique partout où cela est possible, de conserver la diversité des habitats, de protéger les zones humides, de limiter l'érosion et le ruissellement.

Crues de l'Eure

Le long de l'Eure, ont été recensées de nombreuses digues latérales ou merlons de curage, dont certains sont probablement très anciens. Ils résultaient vraisemblablement d'une volonté de protection contre les inondations, ce qui n'a jamais empêché l'Eure de déborder chaque année lors de la fonte des neiges, provoquant des dégâts récurrents. Leur manque d'entretien au fil des ans a accentué les risques d'inondation.


Partenaires

Agence de l'Eau Seine-Normandie Région Centre-Val de Loire Département d'Eure-et-Loir Département de l'Eure

En un clic

Météo France Vigicrues Office français de la biodiversité Propluvia Fédération de pêche d'Eure et Loir Prefecture d'Eure-et-Loir Prefecture de l'Eure