Plantation d'une ripisylve adaptée

Grâce à leurs racines, les végétaux assurent le maintien des berges et offrent un habitat diversifié. L'intervention sur la végétation n'est pas soumise à autorisation administrative. Pour autant, quelques règles doivent être respectées.

Quand planter ?

Les plantations en berge se font idéalement au printemps, pour limiter les dégâts causés par les crues hivernales.

Comment planter ?

Veillez à alterner les zones d’ombre et de lumière, propices à la biodiversité.

Quoi planter ?

Préférez la plantation d’espèces locales adaptées aux conditions humides, si possible en trois strates :

- strate arborescente (la plus éloignée de la rivière) : citons, entre autres, l'aulne glutineux (alnus gutinosa), le frêne commun (fraxinus angustifolia), le noisetier ou le saule blanc (salix alba), notamment sur le haut des berges.

- strate arbustive (en sous-bois) : elle se compose d'espèces classiques de haies comme le cornouiller sanguin (cornus sanguinea), le fusain d'Europe (Euonymus europaeus), l'aubépine monogyne (crateagus monogyna), le noisetier (corylus avellana), le prunellier, la viorne thym (viburnum tinus), le neprun purgatif (rhamnus cathartica), l'églantier.

- strate herbacée : la plantation d’hélophytes (iris des marais, roseaux, joncs...) permet de maintenir la terre en berge et limite ainsi l’érosion.

Dans tous les cas, il est préférable de planter des espèces locales pour garantir la biodiversité. Retrouvez l'explication en images de l'Agence Française de la Biodiversité au travers de sa vidéo : "Les enjeux de la biodiversité locale"


Partenaires

Agence de l'Eau Seine-Normandie Région Centre-Val de Loire Département d'Eure-et-Loir Département de l'Eure

En un clic

Météo France Vigicrues Office français de la biodiversité Propluvia Fédération de pêche d'Eure et Loir Prefecture d'Eure-et-Loir Prefecture de l'Eure